La Réforme

LA RÉFORME OU LE PROTESTANTISME, 31 Octobre 1517

Qu'est-ce que la Réforme?

La “Réforme” ou le “protestantisme” est un mouvement ayant débuté au seizième siècle à l'intérieur de l'église chrétienne. La réforme réclamait des changements dans les enseignements et pratiques de l'église. Certains enseignements et pratiques, en effet, sont anti-bibliques ou contraires à la gratuité du salut en Jésus-Christ.

 

Pourquoi dit-on que cette Réforme est «protestante»?

Plusieurs princes de l'Allemagne avaient introduit les réformes demandées dans leur territoire. L'empereur de l’ empire romain germanique voulait les forcer à abolir ces réformes. En 1529, ils ont «protesté» et maintenu les réformes qu'ils avaient instaurées. Ils le firent envers et contre la volonté de l'empereur et du pape. Depuis ce temps, on donna le nom de «protestants» à ceux qui se réclament des idées de la Réforme (« protestants » est du latin qui signifie ceux qui professent en premier leur foi devant le monde) .

 

Qui a initié la Réforme?

La Réforme «protestante» a été initiée par Martin Luther, un moine théologien de l'Église Catholique. Le 31 octobre 1517, il afficha 95 thèses sur les portes de la chapelle de l'Université de Wittenberg (Allemagne) où il était professeur de science biblique. Luther voulait susciter un débat sur le trafic des indulgences et sur le purgatoire. Il ne voulait pas fonder une nouvelle église, mais «réformer» l' Église.

 

L'Église luthérienne a-t-elle aussi fait d'autres réformes?

Oui, dont:

  • définir clairement la justification par grâce seule (sola gratia) et par le moyen de la foi seule (sola fide) comme centre de toute la doctrine chrétienne
  • administrer la Sainte Cène selon l'institution du Seigneur, comme distribuer aux laïcs le pain et le vin, ne pas adorer le pain ni le vin
  • rejeter la transsubstantiation (théorie scolastique), mais accepter selon l’Écriture Sainte la présence réelle du corps et du sang du Christ sous, avec, et dans le pain et le vin distribués dans le sacrement de la communion
  • rejeter l'obligation de confesser au pasteur tous les péchés dont on se rappelle, mais de maintenir la confession-absolution privée comme moyen de réconforter les âmes terrifiées par leurs péchés
  • réformer la liturgie, dont le remplacement du latin par la langue du peuple;
  • distinguer les rôles de l'Église et de l'État
  • redonner la définition biblique du péché originel

... ...

Pour plus de détails lisez le Petit Catéchisme de Martin Luther; la Confession d'Augsbourg et son Apologie et le Livre de Concorde.

 

Quels sont donc les grands principes directeurs de la Réforme?

Le principe formel ou le fondement: L’Écriture Sainte est l’unique source et norme de la doctrine Chrétienne; tout l’enseignement de l’Église doit être puisé en elle. C’est elle qui dit ce que tout chrétien et toute chrétienne doivent croire, enseigner et confesser.

Le principe matériel ou centre de toute la doctrine chrétienne: la Justification au moyen de la foi seule par la grâce qui se trouve en Jésus-Christ seul.

Ces principes sont résumés par les slogans connus :

  • Sola Scriptura ou L'Écriture Seule
  • Sola Gratia ou La Grâce Seule
  • Sola Fide ou La Foi Seule
  • Solus Christus ou En Christ Seul
Artiste comme il était, Martin Luther dessina ces slogans connue sous le nom de «La Rose de Luther», qui deviendra le symbole de raliement de tous les luthériens et luthériennes dans le monde.

Rév Razafindrakoto Razafy

LA ROSE DE LUTHER

Réforme
La Rose de Luther est devenue le logo des Eglises Luthériennes. Voici ce qu’il en dit, dans sa lettre envoyée à Lazare Spengler le 8 juillet 1530

« Grâce et paix en Jésus-Christ ! Cher seigneur et ami, vous me dites que je vous ferai plaisir en vous expliquant le sens de ce qu’on voit sur mon sceau. Je vais donc indiquer ce que j’ai voulu y faire graver, comme le symbole de ma théologie:

D’abord, il y a une croix noire avec un coeur au milieu. Cette croix doit me rappeler que la foi au Crucifié nous sauve! Qui croit en lui de toute son âme est justifié. Cette croix est noire pour indiquer la mortification, la douleur par laquelle le chrétien doit passer. Le coeur néanmoins conserve sa couleur naturelle (rouge): car la croix n’altère pas la nature, elle ne tue pas, elle vivifie. le juste vivra par la foi, c’est-à-dire par la foi au Crucifié.

Le coeur est placé au milieu d’une rose blanche qui indique que la foi donne la consolation, la joie et la paix. la rose est blanche et non rouge, parce que ce n’est pas la joie et la paix du monde mais celle des esprits; le blanc est la couleur des esprits et des anges.

La rose est dans un champ d’azur, pour montrer que cette joie dans l’esprit et dans la foi est un commencement de la joie céleste qui nous attend; celle-ci y est déjà comprise, elle existe déjà en espoir, mais le moment de la consommation n’est pas encore venu.

Dans ce champ, vous y voyez aussi un cercle d’or. Il indique que la félicité dans le ciel durera éternellement et qu’elle est supérieure à toute autre joie, à tout autre bien, comme l’or est le plus précieux des métaux.

Que Jésus-Christ, notre Seigneur, soit avec votre esprit jusqu’à la vie éternelle. Amen. »

Martin Luther

coeur Oui!

Il y a un vide dans votre coeur; un vide que ni les richesses, ni les amis, ni la famille ni le  monde ne peut combler. Pourquoi? Car ce vide a la forme de la Croix du Christ.

 Venez donc nous rejoindre!  Sachez qu'il y a une place vide dans notre paroisse; une place qui ne peut être attribuée qu'à vous seul. Christ a lui-même mis à part cette place pour vous au sein de de notre communauté  au-travers de votre lecture de cette confession.

 Venez et voyez! Avec les anges du ciel, toute la communauté vous accueillera avec  la joie du Christ.

La Paix du Christ soit avec vous!

 Rév. Razafindrakoto Razafy

roseluth.gif
Église Évangélique Luthérienne de La Réconciliation
473, rue Bowen Sud, Sherbrooke, Qc, J1G 2C8
tél. 819-565-5888

Rév. RAZAFINDRAKOTO, RAZAFY
Tous droits réservés © Rev Razafindrakoto Razafy 2024.